Vidéos à la une

Jaws Challenge, la compétition de Surf

Féminine de Grosse Vagues à Pe’ahi, Mauï,Hawaï

Les premières heures de la matinée du Jaws Challenge d’aujourd’hui ont été saluées par un grain gris qui planait au-dessus de la zone de compétition. Une houle ascendante, de longue durée, pulsait de longues et puissantes lignes à l’horizon alors que les concurrents attendaient avec impatience les premières manches de la journée.

Une importante tempête du Pacifique – une mer de 50 pieds à seulement 1 800 milles des îles – combinée à la marée basse du matin a créé l’une des journées de compétition les plus difficiles pour les coureurs du Big Wave Tour en quatre ans d’histoire de l’événement.

Les femmes ont d’abord pris l’eau, alors que les puissantes griffes du Pacifique s’agrippaient au champ, et les vents de l’est ont rendu chaque goutte difficile et, parfois, traître.

Kennelly remporte le défi des Dents de la Mer chez les femmes

11:34

Kennelly s’assure la première victoire en battant Pe’ahi au maximum, le comp des hommes ne court qu’une seule manche.

La championne en titre Paige Alms a attrapé l’une des seules vagues de la première manche, avec un score de 4,33 dans un format où le score le plus élevé d’un surfeur est doublé selon le protocole Big Wave Tour. « Les conditions étaient extrêmement difficiles « , a déclaré le champion en titre. « Je n’aurais probablement pas surfé dans ces conditions si c’était du free surf. »

Justine Dupont a obtenu le meilleur score de la journée, soit 5,50, puis est tombée sur une vague subséquente et s’est gravement disloquée l’épaule, l’éliminant de la compétition. Un coup dur physiquement et mentalement, car son entraînement prolongé à Nazaré a fait d’elle une compétitrice de la Grande Vague hors pair.

Andrea Möller a fait une forte chute, qu’elle a collée, mais  » le virage du bas a été tenu par le vent et je n’ai jamais pu atteindre le fond de la vague. Et je me suis retrouvé à faire des sauts périlleux. »

Keala Kennelly et Emily Erickson ont marqué les meilleures vagues dans la deuxième manche, avec Keala sur presque toutes les vagues qu’elle pouvait se positionner pour attraper.

Les trois premières vagues chez les femmes

Emily Erickson, Paige Alms et Justine Dupont remportent les meilleures vagues aujourd’hui à Pe’ahi.

Erickson a monté une belle vague jusqu’au bout avec un style fluide et gracieux sur son aileron Lyle Carlson de 10’6″. « La peur tue l’esprit « , a déclaré Erickson, qui s’est servi de ce mantra pour se remettre du traumatisme de sa chute à ce concours il y a deux ans.

Pendant la finale, chaque femme à poster un score — Erickson, Kennelly, Möller et Alms — a chargé au moins une vague, mais aucune n’était terminée. Kennelly sentait que sa jambe était « arrachée de son articulation » par sa laisse lors de son premier effacement. Elle a cassé sa laisse l’automne suivant et a manqué de huit cartouches de CO2 au moment où la houle a atteint son paroxysme.

« C’était l’un des Pe’ahi les plus difficiles que j’aie jamais surfé « , a dit Kennelly en tremblant et affalé dans un ballon à côté de l’Alms sur le bateau médical. « Je voyais littéralement des étoiles « , dit-elle au sujet de sa disparition définitive, surfant sans laisse et sans inflation. Après avoir fait preuve d’un engagement total, vague après vague, la journée s’est terminée par le couronnement de Kennelly en tant que nouvelle championne du Women’s Jaws Challenge.

« Je pense que tout le monde l’a envoyé très fort et passer le flambeau à mon bon ami est la meilleure sensation que j’aie jamais eue, » dit Alms. « Je suis content que KK ait gagné et je suis très fier d’elle. »

« Je suis trop fatiguée pour fêter ça », a dit Kennelly après sa victoire. « Il ne s’est pas encore vraiment enfoncé. »

Jaws Challenge Féminin 2018

Toutes les Vidéos : 1  Video Posted

image Voir la vidéo
7
Justine Dupont blessée en finale du Peahi Challenge, Jaws, Hawaï

Nicolas Mercadieu

6 décembre 2018

376

Alors qu’elle était qualifiée pour la finale du Jaws Challenge (que l’on peut traduire comme « Le Challenge des mâchoires », en raison de la taille impressionnante des vagues) qui avait lieu fin Juin dans l’archipel Hawaïen, Justine D

Voir la vidéo
W3Schools

BigWednesday.Tv

Lancé sous l’impulsion de Nicolas Mercadieu, bodyboardeur passionné de grosses vagues et Thierry Vidal, juge de la World Surf League et instructeur à l’école de surf de la plage de l’Océan d’Anglet https://www.ecole-surf-anglet.fr/. Ce site a été créé grâce à la participation des étudiants en Master 2 en Administration and Management of Professional Sport Clubs de l’université de Bordeaux pour les cours de « Editing and Visual Softwares ».

Un projet d’étudiant

Le concept est de construire l’équipe européenne des surfeurs de grosses vagues en utilisant des technologies modernes wordpress, pour des pages web en html, photoshop, pour travailler sur des détourage et mises en avant d’athlètes, et canvas pour des compositions et réalisations de supports publicitaires web et papier.

Big wednesday le film, 40ans déjà

Le film raconte l’histoire de trois jeunes amis dont la passion dans la vie est le surf. Ces amis sont : Matt Johnson (Jan-Michael Vincent), un type autodestructeur qui a une attitude machiavélique, Jack Barlowe (William Katt), le calme et responsable du groupe, et Leroy « The Masochist » Smith (Gary Busey), dont le surnom en dit long sur sa personnalité… en savoir plus