Vidéos à la une

Natxo Gonzalez, surfeur de grosses vagues Basques Espagnols

Natxo Gonzalez, né à Plentzia (Vizcaya, Pays Basque) en septembre 1995. Champion d’Europe Junior, pour ses 17ans, il avait déjà été invité à l’événement BWWT Big Wave World Tour au Chili (Punta de Lobos), après avoir remporté le championnat sur invitation de la grande vague Punta Galea. En 2015, il était le plus jeune coureur du circuit BWWT.

Nom: Gonzalez
Surnom: Natxo
Date de naissance: septembre 1995
Lieu de résidence: Plentzia, Vizcaya, Pays Basque
Taille:
Poids:
Binôme/Partenaire:
Statut: Professionnel
Sponsor principal:
Discipline favorite: surfer de grosses vagues
Highlight: sur le Big Wave Tour à 17ans, 10/10 avec un tube lors du Nazaré Challenge 2018
Training:
Sport favori: Surf
Surfeur favori:
Musiques du moment:

Il est capable de combiner un très haut niveau de technique de haute performance avec une attaque très puissante sur les grandes vagues. À Mundaka a gagné le statut de local, déjà respecté par les plus assidus, les vieux chiens et les surfeurs de toutes sortes qui habitent la vague chaque fois qu’elle casse. Les pompes de la série portent de plus en plus souvent sa signature. Aujourd’hui, il est plongé dans différents projets axés sur le surf des vagues les plus grandes et les plus parfaites de la planète.

Interview qui est Natxo Gonzalez ?

Natxo González est l’un des surfeurs espagnols avec la plus grande projection de ces dernières années. Son désir sans fin, son talent et sa personnalité ont fait de lui une référence dans le surf des grandes vagues. Bien qu’il ose aussi se risquer dans un shore break massif, que dans une houle monstrueuse.

Bien qu’il ait voyagé vers de nombreuses destinations comme l’Islande, le Chili, le Mexique, le Maroc ou la Namibie, sa vague préférée est en Espagne : Mundaka (Vizcaya). Mais si vous devez choisir entre les vagues les plus grosses et les plus puissantes, vous obtenez Puerto Escondido (Mexique).

Dans cette interview réalisée par Juan García en collaboration avec Iker San Martín, nous pouvons en savoir un peu plus sur cette jeune promesse du surf. Nous vous laissons les moments les plus importants de la conversation :

À propos de la peur

« Il faut toujours avoir peur, si on n’a pas peur de se tromper. La personne qui n’a pas peur, c’est parce que c’est devenu incontrôlable. J’ai vraiment peur n’est pas que je me sens, je me sens comme l’adrénaline, comme vouloir attraper des vagues mais faire attention que votre vie est en danger. J’ai enlevé ma peur avec l’expérience des grandes vagues ».

Que faire dans les situations les plus critiques ?

« Dans quelques situations très critiques, j’ai vu la mort. En voyant la mousse qui allait tomber sur moi, une masse géante dont je ne sais pas combien de mètres de haut, et en me disant :  » Que va-t-il m’arriver maintenant ? ´ « . Il faut être le plus calme possible et croire en soi. Croyez que vous pouvez faire n’importe quoi, que vous pouvez réussir n’importe quoi. Essayez de vous détendre dans les moments les plus critiques. Et qu’avec l’expérience et avec les bains vous l’améliorez ».

Sur le circuit des grandes vagues de la WSL

« Alors que j’arrivais, je jouais contre Shane Dorian et quelques autres, et Shane est venu me voir et m’a salué. (…) Et il m’a demandé : « C’est votre première fois ? Comment le voyez-vous ? ´ ». Et moi : `Eh bien, je vois beaucoup de vent et c’est super (houle)´. Et il m’a répondu :  » Oui, il y a toujours beaucoup de vent ici. La seule chose que vous avez à faire, c’est d’attendre que la vague se lève et de pagayer sous labio´ lorsque la vague vous arrive. Et j’étais déjà bloqué, je l’ai tapoté et je lui ai dit :  » C’est ton boulot, le mien et être à côté de toi, je pense increíble´ « .

L’utilisation de la veste gonflable et sa commercialisation

« Il a quatre cylindres et quatre anneaux. Vous tirez sur l’anneau, la bombe explose et le gilet gonfle. Et vous avez une autre valve où vous pouvez la dégonfler. C’est parfait. C’est parfait. Vous avez quatre vies dans une série. (…) Peut-être qu’il y a un défaut et que la veste ne gonfle pas, c’est très difficile d’avoir ce défaut parce que maintenant tout est super bien pensé, mais ça peut arriver et il faut s’entraîner et être bien physiquement pour supporter ça. Avec le gilet, nous avons fait un grand saut en termes de grosses vagues.

« Je ne sais pas ce qu’ils vont en faire, que ce soit pour les vendre ou simplement les donner aux riders. Mais je pense que les vendre serait une erreur. Parce qu’il y aura beaucoup de gens qui ne seront pas préparés physiquement et qui iront avec la confiance du gilet et qu’un jour, ils n’iront pas avec le gilet et que quelque chose de grave pourrait arriver.

Comment améliorer votre surf ?

« Avec constance. Surfer jour après jour, essayer de nouvelles choses, regarder des vidéos, regarder des gens le faire et essayer de le transmettre avec votre surf. Mettre des heures tous les jours, surfer, enregistrer, regarder les enregistrements, essayer de s’améliorer techniquement et il est aussi très important que vous soyez très bien psychologiquement pour que le sport que vous pratiquez vous motive. (…) Oui, ce truc de surf va très lentement. Il faut être très constant, être là tous les jours, jour après jour. Dans deux mois, vous n’allez pas surfer de façon étonnante, ça va durer des années.
La chose la plus importante à propos d’une école de surf
« Je pense que la chose la plus importante dans une école de surf, en plus du travail que vous faites, c’est la motivation que vous pouvez apporter à l’entraîneur et au groupe dans lequel vous êtes. Il faut des gens pour vous soutenir, pour profiter du groupe, pour rire, pour s’amuser à l’état pur.

Formation et entrainement

« Le meilleur entraînement, c’est le surf tous les jours. Si vous surfez tous les jours pendant deux heures, vous serez bien physiquement. L’autre formation est psychologique. Quand j’en ai marre dans ma tête, c’est parce que je dois m’entraîner et quand je m’entraîne, j’ai l’esprit apaisé. C’est comme un équilibre. »

Les 5 surfeurs les plus influents de votre vie

« Premièrement, Aketza Sánchez et Aritza Saratxaga sont celles qui m’ont le plus aidé à améliorer mon surf. […]. Puis Jaime Fernandez. C’est un maître des vagues géantes, le meilleur surfeur de grosses vagues de la région. (…) Aussi, David Bustamante « Juice ». C’est une personne qui m’a emmené partout, j’ai vécu avec lui et il m’a beaucoup appris sur les grandes vagues. Quant à la concurrence, Eneko Acero et Aritz Aramburu. Ils ont été une référence totale pour moi et m’ont aidé et continuent à m’aider beaucoup.

Natxo Gonzalez

Toutes les Vidéos : 6  Video Posted

image Voir la vidéo
9
Nazaré Challenge Highlights, la Compétition du Surf de Grosses Vagues

Nicolas Mercadieu

21 novembre 2018

104

Voici les Highlights de la compétition de Grosses Vagues de Nazaré WSL, au Portugal. Quelques-uns des meilleurs riders, et les plus grosses chute de la compétion. Les conditions ont été épiques, et un gros swell bien présent. Les Riders Grant Baker, Luc

Voir la vidéo
image Voir la vidéo
6
Tube Historique à Nazaré de Natxo Gonzalez

Nicolas Mercadieu

18 novembre 2018

138

Natxo González laisse les surfeurs du monde entier sans voix avec son’10’ à Nazaré World Surf League Le biscayen Natxo González Natxo González s’est classé troisième au Nazaré Challenge (Portugal), le premier test de points du Circuit

Voir la vidéo
image Voir la vidéo
7
Natxo Gonzalez à Lanzarote, îles Canaries

Nicolas Mercadieu

8 octobre 2018

121

Pour être un bon rider de grosse vague, il faut prendre le risque, mais c’est déjà trop…. Sacré courage ! Ayer fue un día duro para todos los que estuvimos ahí dentro! Esta fue una de las series del día… La mayoría de olas eran derech

Voir la vidéo
W3Schools

BigWednesday.Tv

Lancé sous l’impulsion de Nicolas Mercadieu, bodyboardeur passionné de grosses vagues et Kevin Lestrade, ingénieur en electronique et surfeur passionné, inventeur du surf tracker By The Wave. Ce site a été créé grâce à la participation des étudiants en Master 2 en Administration and Management of Professional Sport Clubs de l’université de Bordeaux pour les cours de « Editing and Visual Softwares ».

Un projet d’étudiant

Le concept est de construire l’équipe européenne des surfeurs de grosses vagues en utilisant des technologies modernes wordpress, pour des pages web en html, photoshop, pour travailler sur des détourage et mises en avant d’athlètes, et canvas pour des compositions et réalisations de supports publicitaires web et papier.

Big wednesday le film, 40ans déjà

Le film raconte l’histoire de trois jeunes amis dont la passion dans la vie est le surf. Ces amis sont : Matt Johnson (Jan-Michael Vincent), un type autodestructeur qui a une attitude machiavélique, Jack Barlowe (William Katt), le calme et responsable du groupe, et Leroy « The Masochist » Smith (Gary Busey), dont le surnom en dit long sur sa personnalité… en savoir plus