Kelly Slater, le surf et la drogue font ils bon ménage ?

Description

https://www.NaturalHigh.org entend Kelly Slater, le plus grand surfeur de tous les temps, nous faire part de son « Natural High ». Partagez ceci si vous l’avez aimé !

Kelly Slater, le champion de surf le plus titré

J’ai grandi à Cocoa Beach, en Floride. On habitait à trois rues de la plage. Je suis probablement monté sur une planche quand j’avais un ou deux ans. Je viens d’avoir 47 ans. Le premier vrai surf dont je me souvienne, j’avais huit ans. J’ai attrapé cette vague et j’ai fait quelques turns, et je me suis un peu redressée, et j’ai regardé par-dessus. Mon père me souriait et je me disais que c’était plutôt cool.

Ma mère a eu une telle influence dans ma vie. Elle a vraiment élevé tous les trois, la plupart d’entre nous, seuls. Je me souviens qu’à un jeune âge, elle m’a raconté comment mon grand-père buvait beaucoup, et je ne savais pas ce que cela signifiait. J’ai dit : « Je bois. » Elle a dit : « Non, il boit de l’alcool. » J’étais genre, « Oh, je ne savais même pas que c’était un truc d’enfant. » Vous savez ? Mais, ma mère vient de me l’enfoncer dans la tête. Elle dit : « Regarde autour de toi. » Elle a dit : «  Je serai surprise si jamais vous voyez quelqu’un qui a du succès, qui est alcoolique ou qui consomme de la drogue. Ça ne mène à rien de bon. Mettez votre énergie dans ce que vous aimez. » Je n’ai même jamais pensé à fumer un joint ou à prendre de la drogue en grandissant. Ce n’était juste rien du tout…. Ce n’était pas ma timonerie. Je n’étais pas entouré de gens qui m’influençaient de cette façon. Je n’aimais pas traîner avec des gens qui se droguaient.

La rencontre avec l’alcool et les drogues

À un moment donné, à un jeune âge, j’ai décidé que je voulais avoir un impact sur le surf, dans son ensemble, et j’ai senti que je pouvais le faire. C’était l’occasion de le faire, mais je savais que cela n’arriverait pas si je faisais des choses qui allaient me retenir. Le truc de la drogue et de l’alcool n’était qu’un début pour moi. Il n’y a pas de bon côté dans l’alcool. Tu vois ce que je veux dire ? Il n’y a rien de positif à cela. Ça déchire la vie des gens. Jour après jour, année après année, il est probablement plus difficile de briser le cycle de l’alcool parce qu’il fait partie intégrante de notre vie et qu’il est tellement accepté par les gens. C’est accepté par tes amis. C’est accepté par tous les gens autour de vous. En fait, les gens viennent vous donner un verre, même si vous êtes alcoolique.

Je veux dire, écoute, l’équation est facile. Si vous pensez que les drogues et l’alcool vont vous aider à vous améliorer dans ce que vous faites, bonne chance, mais cela n’arrivera pas. Je me souviens d’un type quand j’avais 17 ans m’a offert de l’acide à une fête. Je lui ai dit que j’allais prendre une batte et lui casser la jambe.

Pour moi, le surf est mon summum naturel. Il a toute la peur, l’adrénaline, l’excitation, tous les défis dont j’ai besoin. Vous pouvez découvrir qui vous êtes dans l’eau. Il y a ces jours où tout s’enchaîne, où tout est parfait et où le monde a un sens.

La vie a un sens. Je m’appelle Kelly Slater, et mon plaisir naturel est le surf.

BigWednesday.Tv

Lancé sous l’impulsion de Nicolas Mercadieu, bodyboardeur passionné de grosses vagues et Thierry Vidal, juge de la World Surf League et instructeur à l’école de surf de la plage de l’Océan d’Anglet https://www.ecole-surf-anglet.fr/. Ce site a été créé grâce à la participation des étudiants en Master 2 en Administration and Management of Professional Sport Clubs de l’université de Bordeaux pour les cours de « Editing and Visual Softwares ».

Un projet d’étudiant

Le concept est de construire l’équipe européenne des surfeurs de grosses vagues en utilisant des technologies modernes wordpress, pour des pages web en html, photoshop, pour travailler sur des détourage et mises en avant d’athlètes, et canvas pour des compositions et réalisations de supports publicitaires web et papier.

Big wednesday le film, 40ans déjà

Le film raconte l’histoire de trois jeunes amis dont la passion dans la vie est le surf. Ces amis sont : Matt Johnson (Jan-Michael Vincent), un type autodestructeur qui a une attitude machiavélique, Jack Barlowe (William Katt), le calme et responsable du groupe, et Leroy « The Masochist » Smith (Gary Busey), dont le surnom en dit long sur sa personnalité… en savoir plus