Antony « Yep » Colas présente l’histoire d’un Mascaret de légende en Indonésie

Description

Cette conférence sera animée par Antony “Yep” Colas, journaliste spotologue.

Le 1er avril 2011, un “Teaser” titré Is it true venait faire un buzz monumental sur la toile avec plusieurs millions de vues en quelques jours : le phénomène “7 Ghosts” était né d’un trip search Rip Curl avec la grosse armada : 3 Zodiacs, 2 jetskis, 1 hélico pour assister 5 pros dont le triple champion du monde Tom Curren.

À ses côtés, une armée de Français : Michel & Tyler Larronde, Vincent Lartizien, DJ Falcon, Arnaud Decarne et Jipé Mothes, qui eut la bonne idée de monter un 52 minutes avec “Saison Cinq” de ce trip inclassable et parsemé d’embûches !

“Project Manager” de cette expédition, Antony vient nous présenter ce film en français, que peu ont eu la chance de voir. Au menu, une petite surprise…

Conférence à la Cité de l’Océan de Biarritz le mardi 15 octobre à 18h30.

Entrée libre à l’auditorium.
Organisée par la ville de Biarritz.
Places limitées.

Des Vagues de l’espace en eau trouble!

Braver les crocodiles, les dysfonctionnements mécaniques et l’éloignement des soins médicaux sont quelques-uns des sacrifices que l’on fait pour surfer les Sept Fantômes sur une rivière profonde à l’intérieur de Sumatra, loin de l’océan. Nommée les Sept Fantômes lors d’une mission exploratoire révolutionnaire de surf l’année dernière, la vague est une apparition qui n’apparaît qu’autour d’une marée lunaire extrême qui la pousse puis disparaît comme un fantôme jusqu’à ce que la lune l’appelle de nouveau. Les gens de la région appellent cette rivière la vague Bono et sont respectueux et prudents à l’égard du naufrage de son navire et de l’intensité de l’inondation du village qui peut atteindre 130 km en amont de la rivière. Les surfeurs appellent cette vague de rivière  » étonnante  » avec des promenades de plus de 20 minutes chacune, ou jusqu’à ce que vos jambes s’effondrent, ce qui n’arrive jamais sur les vagues océaniques.

Expliqué scientifiquement, le Bono est un mascaret indonésien, ou une vague fluviale qui se déplace extrêmement rapidement et qui est poussée en amont par les fluctuations extrêmes des marées de pleine lune. Des mascarets similaires ont déjà été surfer sur des rivières en Amazonie, en Chine et en Angleterre, mais la rumeur disait qu’en Indonésie, il existait un certain mascaret nommé Bono qui formait une vague de surf parfaite et sans pareil. Le voyage Seven Ghosts de l’an dernier n’était pas le premier voyage là-bas, mais c’était certainement les conditions de surf les plus étonnamment photographiées sur une vague de rivière jamais vue.

L’exploitation de la puissance de ces vagues fluviales ne peut se faire par la seule force humaine. Le mascaret qui arrive rencontre le mascaret en aval de la rivière à grande vitesse, créant une vague qui a un lavage difficile et un courant de foudre qui se déplace rapidement. La vitesse et la forme variable des raz-de-marée sont tellement uniques et changeantes que la seule façon d’attraper un tour sur le Bono est d’y être tiré à pleine vitesse par jet ski ou bateau rapide. Si vous tombez, vous risquez de vous perdre dans la jungle, ou pire encore, d’être retrouvé par un crocodile, autant de situations où un jet ski est indispensable. Plus important encore, vous avez besoin de la vitesse du jet ski pour rattraper le Bono pour une autre vague après la chute. Avoir ce type d’embarcation n’est pas seulement nécessaire pour surfer sur le Bono; en fin de compte, ce sont aussi des outils de survie.

La logistique de la mise à disposition de jet-skis ou de bateaux rapides pour ce type de voyage de surf n’est pas très facile à couvrir. Le plus difficile à planifier est l’emplacement qui est si bien caché dans la jungle de Sumatra et loin des plages et des lacs où de telles embarcations sont couramment trouvées. Avec assez de planification et de savoir-faire, bien qu’il soit possible de le faire et pour ceux qui le souhaitent de rechercher et de découvrir ce phénomène naturel, surfer sur le Bono devient une opportunité de toute une vie.

La première vraie vidéo du Bono en pleine floraison l’an dernier a été visionnée en ligne sur Seven Ghosts sur YouTube. Au début, ça ressemblait à un mirage, trop bizarre pour être vrai. Les photos d’hélicoptères montraient des lignes de vagues ondulantes qui remontaient la rivière et qui se brisaient, se reformaient, se brisaient de nouveau, puis s’enroulaient en tonneaux dans l’ordre et le désordre le long de nombreuses parties d’une berge indonésienne. La forêt primaire est à l’origine de la découverte de Bono, avec des arbres verts de qualité Photoshop surplombant l’eau chocolatée lorsque la vague Bono a traversé la rivière. Certaines parties du Bono ressemblaient à des vagues ininterrompues s’écaillant vers nulle part, d’autres ressemblaient à des mini-tsunamis roulants d’eau vive, tandis que d’autres parties du fleuve formaient des vagues plus parfaites que toute vague océanique jamais vue.

Aucun autre surf trip n’avait jamais rencontré une vague aussi inhabituelle dans un endroit aussi improbable avant le Seven Ghosts trip. Plus tôt cette année, un autre voyage exploratoire de surf avait été complété par une équipe indonésienne et internationale qui a également trouvé des conditions de surf de premier ordre au Bono. Cette fois-ci, un mini-documentaire indépendant a été filmé et sortira dans le courant de l’année sous le titre « L’eau de la Lune ». Ce mini-documentaire fait revivre les bateaux, les crocodiles, les labeurs et les triomphes du surf sur cette vague alimentée par la lune. Dans l’ensemble, le Bono est un autre exemple brillant de la façon dont l’Indonésie a les vagues les plus parfaites du monde, même sur les rivières.

Il faut le voir pour le croire.

 

 

BigWednesday.Tv

Lancé sous l’impulsion de Nicolas Mercadieu, bodyboardeur passionné de grosses vagues et Thierry Vidal, juge de la World Surf League et instructeur à l’école de surf de la plage de l’Océan d’Anglet https://www.ecole-surf-anglet.fr/. Ce site a été créé grâce à la participation des étudiants en Master 2 en Administration and Management of Professional Sport Clubs de l’université de Bordeaux pour les cours de « Editing and Visual Softwares ».

Un projet d’étudiant

Le concept est de construire l’équipe européenne des surfeurs de grosses vagues en utilisant des technologies modernes wordpress, pour des pages web en html, photoshop, pour travailler sur des détourage et mises en avant d’athlètes, et canvas pour des compositions et réalisations de supports publicitaires web et papier.

Big wednesday le film, 40ans déjà

Le film raconte l’histoire de trois jeunes amis dont la passion dans la vie est le surf. Ces amis sont : Matt Johnson (Jan-Michael Vincent), un type autodestructeur qui a une attitude machiavélique, Jack Barlowe (William Katt), le calme et responsable du groupe, et Leroy « The Masochist » Smith (Gary Busey), dont le surnom en dit long sur sa personnalité… en savoir plus