Vidéos à la une

JAW Challenge, la Compétition de Grosses Vagues de Pe’hai, Hawaï

Masculin 2018

Dans la foulée d’un système de tempête massive en Europe où le Sud-Africain Grant « Twiggy » Baker a remporté le Nazaré Challenge, le meilleur surfeur de grosses vagues du monde, se prépare pour la saison 2018/2019 du WSL avec le Jaws Challenge à Pe’ahi, Hawaii sur la côte nord de Maui, pour un deuxième événement. Les meilleurs surfeurs de grosses vagues du monde, dont le vainqueur sortant Ian Walsh (HAW), affronteront des vagues qui devraient dépasser les 10 mètres à partir du lundi 26 novembre.

Pe’ahi, connu sous le nom de « Jaws », se détache de la côte nord de Maui avec la capacité de produire des vagues de plus de 18 mètres. L’événement a été créé sur le BWT en 2015 et a connu des performances exceptionnelles depuis son ajout au Big Wave Tour. Pe’ahi est également l’endroit où s’est déroulée la première grande tournée féminine du WSL et a couronné la première championne de la grande tournée féminine de la grande vague. Tous les regards seront tournés vers ce site cette année pour voir les meilleurs surfeurs du BWT affronter ces conditions monstrueuses.

2018/2019 Jaws Challenge à Pe’ahi, Hawaii

Invités masculins : Billy Kemper, Kai Lenny, Ian Walsh, Makuakai Rothman, Lucas Chianca, Jamie Mitchell, Tom Lowe, Alex Botelho, Greg Long, Natxo Gonzalez, Will Skudin, Grant Baker, Nathan Florence, Jojo Roper, Russell Bierke, Shane Dorian, Albee Layer, Mark Healey, Aaron Gold, Francisco Porcella, Tyler Larronde, Three WSL BWT invit les commissaires du WSL BWT

Hommes Suppléants de l’épreuve masculine : Ryan Hipwood, Danilo Couto, Yuri Soledade, DK Walsh

Les résultats 2017

La finale du Pe’ahi Challenge était une bataille entre six des meilleurs surfeurs de grosses vagues du monde.

Résultats finaux du Défi Pe’ahi masculin BWT 2017:
1 – Ian Walsh (HAW) 21.67
2 – Billy Kemper (HAW) 18.57
3 – Makuakai Rothman (HAW) 18.46
4 – Kai Lenny (HAW) 18.26
5 – Greg Long (USA) 14.67
6 – Ryan Hipwood (AUS) 6.60

Ian Walsh, tenant du titre et candidat à sa succession

Ian Walsh, originaire de Maui, affronte des vagues massives dans le monde entier depuis son adolescence et sa longévité et son expérience dans l’eau brillent de mille feux, qu’il participe à un concours d’élite, qu’il se produise devant les caméras ou qu’il ne fasse que du vélo. C’est l’un des surfeurs de grosses vagues les plus passionnés et dévoués, et il est prêt à aller jusqu’au bout du monde pour trouver la vague parfaite.

Walsh a surfé pour la première fois sur les légendaires Jaws à l’âge de 16 ans. Lorsqu’il a obtenu son diplôme de major de promotion de son école secondaire, il aurait pu avoir le choix entre plusieurs collèges, mais il a préféré le surf. « J’avais quelques options pour aller à l’université, mais mes parents m’ont beaucoup encouragé à faire du surf « , dit-il. « Le surf a toujours été au premier plan pour moi. C’était mon but numéro un et j’y ai tout mis. »

À 19 ans, il s’est classé deuxième aux Billabong XXL Awards après avoir monté une bête de 68 pieds[20,73m] à Jaws, et de nombreuses autres nominations ont suivi. Mais pour Walsh, rien de tout ça n’avait d’importance. Il était toujours à la poursuite des vagues pour lui-même, et rien d’autre. « C’est génial d’être reconnu pour ce que nous faisons, mais cela n’a rien à voir avec l’état d’esprit d’un surfeur de la grande vague, dit-il.

Walsh a participé à des compétitions de surf pendant des années et a excellé à plusieurs d’entre elles, mais les compétitions ne l’ont jamais laissé comblé. « Les concours ont été ma principale priorité pendant quelques années, mêlés à des films, des séances de photos et à la poursuite de grosses vagues « , dit-il. « Mais bientôt, les concours prenaient toute mon année, et quand on a un emploi du temps qui nous enferme 10 mois par an, on n’a pas la flexibilité de s’envoler pour chasser la houle. » Il a donc changé d’orientation et est devenu principalement un surfeur libre, dont le travail était de trouver les vagues les plus épiques, et d’y arriver au bon moment, en capturant ses exploits dans des films et des photos. « Notre sport a beaucoup progressé « , dit Walsh. « J’explore et j’essaie de trouver de nouveaux endroits pour voir où va la houle. » Il a tout monté, des Dents de la mer les plus rudes à un Teahupo’o à Tahiti, en passant par une énorme houle au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest.

Jaw Challenge

W3Schools

BigWednesday.Tv

Lancé sous l’impulsion de Nicolas Mercadieu, bodyboardeur passionné de grosses vagues et Thierry Vidal, juge de la World Surf League et instructeur à l’école de surf de la plage de l’Océan d’Anglet https://www.ecole-surf-anglet.fr/. Ce site a été créé grâce à la participation des étudiants en Master 2 en Administration and Management of Professional Sport Clubs de l’université de Bordeaux pour les cours de « Editing and Visual Softwares ».

Un projet d’étudiant

Le concept est de construire l’équipe européenne des surfeurs de grosses vagues en utilisant des technologies modernes wordpress, pour des pages web en html, photoshop, pour travailler sur des détourage et mises en avant d’athlètes, et canvas pour des compositions et réalisations de supports publicitaires web et papier.

Big wednesday le film, 40ans déjà

Le film raconte l’histoire de trois jeunes amis dont la passion dans la vie est le surf. Ces amis sont : Matt Johnson (Jan-Michael Vincent), un type autodestructeur qui a une attitude machiavélique, Jack Barlowe (William Katt), le calme et responsable du groupe, et Leroy « The Masochist » Smith (Gary Busey), dont le surnom en dit long sur sa personnalité… en savoir plus